Baisse des prix des loyers à Paris

68 0

Avec la crise sanitaire, le marché de l’immobilier vit actuellement un épisode inédit. Ainsi depuis quelques semaines, on assiste à une baisse de 5 à 10% des loyers des studios et T1 à Paris.  

Cette tendance s’explique par la désertification de la capitale. Les étudiants étant contraints de suivre leurs cours via Zoom et les jeunes diplômés pouvant faire du télétravail, certains sont retournés vivre chez leurs parents pendant que d’autres ont fait le choix d’une ville de province pour bénéficier  de loyers plus abordables et en adéquation avec leurs bourses.  

Les locations de biens meublés sur Airbnb ont également enregistré de fortes baisses dues à l’absence de touristes depuis plus d’un an…  

“ Alors qu’avant la crise la demande était plus forte que l’offre,  aujourd’hui les propriétaires sont obligés de baisser les loyers pour louer. Il est souvent préférable de baisser le montant d’un loyer de quelques dizaines d’euros plutôt que d’avoir une vacance locative trop élevée.”   

Gaëtan Mathey, co-fondateur de Bernie.

Pour éviter aux propriétaires et investisseurs ce type de situation, Bernie est la première agence immobilière à leur proposer  une solution contre la vacance locative en leur garantissant un revenu constant. Bernie se positionne directement comme locataire du bien, et non comme intermédiaire à l’image des agences traditionnelles. Face à ce contexte incertain, Bernie est une solution rassurante pour les propriétaires qui sont certains de louer leurs biens.  

Côté locataire, le phénomène est plutôt une aubaine. Ils peuvent ainsi faire marcher la concurrence, se montrer exigeants et prendre plus de temps pour choisir leur bien. Toujours selon Gaëtan Mathey : “Cette baisse est un épiphénomène, le marché devrait se rétablir à la fin de la crise sanitaire. Nous conseillons aux propriétaires de rester prudents et de ne pas louer à tout prix. Il faut rester vigilant sur les dossiers et les profils atypiques”. 

Si le sujet vous intéresse, rendez-vous sur bernie.re. L’occasion de revenir sur cette baisse mais aussi sur l’impact de la COVID sur le marché de l’immobilier. A noter que Bernie peut également fournir de la data en fonction des arrondissements, car l’agence a une approche centrée sur l’exploitation du big data et la robotisation.  

Laisser un commentaire